Mon travail, ma vie...

 

Normand d'origine, mais Méditerranéen de cœur. Issu d'une famille modeste d'ouvrier, dans la maison familiale, je me forge le palais en récoltant les légumes et les fruits du jardin familial, et chaque weekend chez ma Grand Mère je mettais en œuvre mes différentes idées et cuisinais avec les conseils de celle-ci. Tout commencait le samedi matin au marché pour choisir viandes, volailles et poissons car tout le reste se trouvait chez elle ou à la ferme juste à côté pour les produits laitiers. Cette période d‘insouciance et de liberté, je pense, m'a suivi et me suivra pour toujours.

A l'age de 14 ans et demi, j'entre en pension en école hôtelière de Louviers, séparé de tout liens familiaux, je fais le choix de ma vie: ça sera la cuisine.
De la première année d'études ou il faut effectuer aussi bien du service que de la cuisine. La deuxième et la troisième années sont exclusivement réservées à mon métier, la cuisine et la pâtisserie. 
Entre les années d'études et stages d'été sur la côte d'Azur, Chez Tétou, une institution sur la côte à cette époque, mon cœur balance déjà pour la Méditerranée.
 Diplômes en poche, je décide de faire deux années en pâtisserie pour avoir une formation supplémentaire et surtout ayant toujours eu un petit faible pour les sucreries je n'ai pas pu y résister et ceci m'a permis d'avoir cette rigueur et cette justesse dans mon métier.

Le grand bain, la montée sur Paris. Au restaurant Au Rendez vous de Chasse, oublié l'école, la vraie vie commence un jour de décembre 1989.
Panique, pagaille, stress, le désir de bien faire. Un chef de cuisine fantastique, plein de partage, mais sans oublier me dire: si tu es encore là dans six mois, je serai heureux et on rediscutera ton salaire.
Ce fut pour moi ma chance; entre écouter, partager chaques idées, l'émotion de ces cuisiniers, cette vie Parisienne ou tout va plus vite qu'ailleurs.
Passer par chaque poste de travail sans aucune retenue. Cette expérience sera à jamais encré au fond de mon cœur ou le plaisir d'une maison ou chacun était heureux, aux moments de solitude, les malheurs et les bonheurs après les concours de cuisine, une seconde famille en sorte...

Après le Rendez vous de Chasse est une année au service National, la grande marche à franchir, l'établissement Etoilé Michelin.
En suivant un chef de partie du Rendez vous de Chasse direction le Pré Catelan.
Voilà on y est, la constance, la rigueur, le faux pas interdit, l'institution Michelin ou tout se passe bien, une progression naturelle pour chercher encore plus haut, la soif de connaissances, le toujours plus.

Et puis un jour de décembre comme à mes débuts l'envie de quitter Paris pour les sommets, ma porte d'entrée un poste de pâtissier au Byblos des Neiges, chez Monsieur avec un grand M Serge Champion. Le retour aux sources, une cuisine de terroir. Passer par les établissements les plus exemplaires à cette époque de Palaces Cannois à La Baule, chef de cuisine en hiver et paysan en été, un artisan de la nature et qui restera à mes yeux un personnage.

Été 1993 Monaco.
L'immense Monsieur Ducasse que dire de cet homme, aucuns superlatifs ne pourraient être associés à cet homme, généreux, perfectionniste, créateur, avant-gardiste, le sens du partage, la référence en sorte ... que dire de plus! Quand vous rentrez au XV, tous les jours vous devenez plus fort. Ligne de conduite de ce Maître.
Et de nouveau un choix de carrière, rester chez Monsieur Ducasse ou vouloir continuer à voler de mes propres ailes.
L'hôtel du Cap l'été et Le Byblos des Neiges l'hiver pour arriver au bout de quelques années sous chef de cuisine.
1999, un an avant mes débuts de chef de cuisine une dernière parenthèse en Relais & Châteaux Hôtel des Neiges à Courchevel et un dernier Étoilé Michelin l'Hôtel Juana à Juan les Pins.

Et voilà fin 1999, mettre en application mes envies, mes idées, mes choix culinaires et ma perception de ma cuisine au Relais du Postillon 
Offrir ma passion et cet amour pour la cuisine à ma clientèle.
Entre sollicitations et récompenses deux belles années, avec juste ce petit regret d'avoir toucher du bout des doigts la récompense suprême L'Etoile Michelin. 
Mais comme on dit en cuisine; la vie est un éternel recommencement.

Après six mois de voyage l'été 2002 me mène à vouloir mon indépendance et j'ai créé ma compagnie de chef de cuisine privé pour particuliers. L'envie d'offrir à cette clientèle aisée les plaisirs des plus grandes tables à domicile et cela fonctionne. 
De courte durée au long séjour ma clientèle se réjouie de ces moments particuliers entre plaisirs culinaires et ses valeurs, le choix des meilleurs produits, les préparations des plus simples aux plus folles. 
Emmener un chef de cuisine aux quatres coins du Monde extraordinaire.

Hiver 2006, mes débuts d'expatrié, l'Ukraine.
Une mission Premier Palace.
Un an et demi de très bons, bons et très mauvais moments, j'ai tout tenté, tout essayé mais en vain!!!

Été 2008, comme je l'ai souligné auparavant dans la vie, il faut faire ce qu'on aime.
Alors, j'ai créé Arôme, compagnie de
catering service haut de gamme et F&B Consulting. Car au plus profond de moi même, je suis en train de faire découvrir à ma clientèle, les vraies valeurs de l'art culinaire. Et que chaque jour passé ici est un pas pour l'avenir de la gastronomie en Ukraine.


Alain Regnault

previous page